écrivains et littérature : biographies et notes de lecture
litterature et écrivains français et étrangers

 

 

Jacques PREVERT :

"De deux choses lune,
l'autre, c'est le soleil. "
(Paroles)


Prévert

Biographie :

Jacques Prévert est un poète et scénariste français né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite (Manche). Ses poèmes sont célèbres et massivement appris dans les écoles.

Jacques Prévert passe son enfance à Paris dès 1907, où il s'ennuie à l'école, aux côtés d'un père critique dramatique, qui l'emmène souvent au théâtre, et d'une mère qui l'initie à la lecture. Après son Certificat d'études, il quitte l'école, travaille au grand magasin Le Bon Marché, puis est mobilisé en 1918, et envoyé au Proche-Orient après la guerre.

Il participe ensuite au mouvement surréaliste, dans le groupe de la rue du Château, avec Raymond Queneau ou Marcel Duhamel, bien qu'il soit trop indépendant d'esprit pour faire véritablement partie d'un groupe constitué, quel qu'il soit. Il fonde une maison de production en 1928, avec son frère Pierre et il est le scénariste et dialoguiste des plus grands films français des années 1940. En 1932, il écrit des textes pour ce qui sera plus tard le groupe Octobre. Ses poèmes sont mis génialement en musique par Joseph Kosma dès 1933 (Les Feuilles mortes notamment). Il écrit des pièces de théâtre. La publication de son recueil "Paroles" en 1946 obtient un grand succès. Il entre alors au Collège de Pataphysique dont il devient Satrape en 1953.

Le 12 octobre 1948, il tombe d'une porte-fenêtre qui avait été bricolée pour installer une mitrailleuse. Il reste plusieurs jours dans le coma et en gardera des séquelles neurologiques graves.

Il meurt des suites d'un cancer du poumon, lui qui avait toujours la clope au bec.

(source Wikipédia)

 

Bibliographie :

Paroles (1946)
Contes pour enfants pas sages (1947)
Spectacle (1951)
Lettre des îles Baladar (1952)
Tour de chant (1953)
La pluie et le beau temps (1955)
Histoires (1963)
Fatras (1966)
Portrait par Doisneau

(cliquez pour agrandir)

 


Collages :

Poète de toutes les expressions, Prévert s'adonnait volontiers aux collages. Les éditions Folios avaient eu la bonne idée d'en reproduire sur leurs couvertures. J'en donne ici quelques exemples. Vous remarquerez au passage que mes livres sont dans un triste état... Mais si les vôtres sont mieux, c'est que vous ne lisez pas assez Prévert... ;-)

( Cliquez sur les vignettes pour les agrandir )

Fatras
Histoires
La pluie et le beau temps
Spectacle

 

Poèmes très courts :

Les prodiges de la liberté

Entre les dents d'un piège
La patte d'un renard blanc
Et du sang sur la neige
Le sang du renard blanc
Et des traces sur la neige
Les traces du renard blanc
Qui s'enfuit sur trois pattes
Dans le soleil couchant
Avec entre les dents
Un lièvre encore vivant
(Histoires)

 

Fiesta

Et les verres étaient vides
et la bouteille brisée
Et le lit était grand ouvert
et la porte fermée
Et toutes les étoiles de verre
du bonheur et de la beauté
resplendissaient dans la poussière
de la chambre mal balayée
Et j'étais ivre mort
et j'étais feu de joie
et toi ivre vivante
toute nue dans mes bras
(Histoires)

 

Comme cela nous semblerait flou
inconsistant et inquiétant
une tête de vivant
s'il n'y avait pas une tête de mort dedans.
(Fatras)

 

Mangez sur l'herbe
Dépêchez-vous
Un jour ou l'autre
l'herbe mangera sur vous.
(Fatras)

 

La veille au soir

La veilleuse du surveillant s'est éteinte
Et le surveillant dans la nuit
s'est éteint aussi
Les enfants en rêvant
avaient soufflé sur lui.
(Fatras)